BCBG vous parle des soins autour d’un tatouage

Parce que j’avais un article à faire dessus, je me suis lancer! Pour être au cœur de l’action et savoir de quoi j’allais parler (voyez mon investissement!!). Non, plus sérieusement, c’est parce que cette idée me trottais dans la tête depuis pas mal de temps que j’ai décidé de faire le grand saut dans cet art et donc me suis documenté un maximum (j’aime assez l’idée de savoir dans quoi je mets les pieds). Je ne vais pas vous parler du tatouage en lui même, ce n’est pas mon métier, je ne pense pas être qualifié pour cela. Je vais vous traiter de l’envers du décors, ce qui se passe autour, si ça peut vous aider à moins appréhender ce moment magique (les avis divergent encore de nos jours là dessus ….) pour ma part!

Ces personnes qui sont hors-jeu :

En effet, bien que ce soit un art accessible de nos jours, certaines personnes ne devraient pas se lancer dans l’aventure. On va citer les quelques cas les plus fréquent :

  • Si vous avez un terrain allergique, renseignez vous auprès de votre tatoueur pour savoir quel encre et autre produits il utilise afin d’éviter le drame le jour J. Attention, la plupart des tatoueurs utilisent des gants en latex lors de la seance, pensez-y!
  • si vous prenez des antibiotiques au long cours car ceci empêche une bonne cicatrisation du tatouage.
  • Si vous êtes sous traitement anticoagulant : le risque de saignement important, car il y a effraction de la peau, et de bleus assez conséquent, peuvent gâcher votre tatouage. Rapprochez vous de votre médecin pour voir si des fenêtres thérapeutique sont possible et si le jeu en vaut la chandelle!
  • Si vous êtes enceinte (bon j’irai pas jusqu’a vous dire de faire un test de grossesse avant, quoique…). En effet cela pourrai compromettre votre péridurale ou césarienne. Évitez donc le bas du dos et le ventre tant que vous n’aurai pas supprimé définitivement l’envie de grossesse de votre tête. Le risque d’infection étant bien trop important. Par ailleurs, nous avons pas assez de reculs sur les risques pour le fœtus à long terme.
  • Les personnes qui font le Yo-Yo avec leur poids (aussi le cas des femmes enceinte): une peau tendu puis qui se rétracte et ainsi de suite ne peut que nuire à la beauté d’un tatouage. Choisissez bien votre emplacement!

Les soins avant le tatouage :

Parce qu’on nous le dit pas assez, mais un tatouage ca se prépare! Autant mettre toutes les chances de notre côté.

  • Une semaine avant (et non pas la veille!) faire un petit gommage pour enlever les peau mortes superflues et bien hydrater votre corps mais surtout l’endroit du tatouage prévu (pas le matin même par contre) pour faire peau neuve afin que le tatoueur puisse travailler sur une base propre et dans des conditions optimales. Pensez à raser aussi la zone si trop poilue!
  • La veille ne prévoyez pas une soirée mais plutôt une bonne nuit de sommeil. Un corps fatigué supporte moins bien la douleur. La peau gonfle, saigne, rejette l’encre, avec pour conséquences des plus grosses croûtes et des pertes d’encre plus importantes. Et la séance peut aussi en être écourtée.
  • Si la veille vous avez une douleur ou un mal de crâne, évitez de prendre un médicament qui fluidifie le sang, aspirine ou ibuprofène par exemple… Prenez juste du paracetamol.
  • L’utilisation d’homéopathie est tout à fait possible : arnica pour éviter les hématomes, nux vomica pour réguler l’hypersensibilité et gelsemium pour la gestion du stress par exemple.
  • La crème anesthésiante Emla pour inhiber la douleur est à éviter d’après la plupart des tatoueurs. En effet la peau gonfle et se ramollit, c’est galère pour le tatoueur et cela joue sur la qualité de votre tatouage. Les risques d’infection et allergie sont aussi potentialisée. Mon avis perso : la douleur fais partie du jeu et vous serez d’autant plus fier de votre tatouage ensuite!

Les soins après tatouage :

Le tatouage est fait! La douleur est passé (ou pas! C’est comme un Mega coup de soleil en terme de sensation pour ma part) et maintenant il faut chouchouter cet œuvre d’art.

Le nettoyage : avec un savon pH neutre ou physiologique pour ne pas agresser la peau davantage (je ne pense pas qu’un savon antiseptique soit nécessaire étant donné que les crèmes de soins en contiennent déjà). Ne pas mettre le jet de la douche directement sur le tatouage et sécher par petit tapotement avec une serviette propre ou un sopalin, oui il faut être minutieux, ce petit bijoux va rester a vie! A faire si possible à chaque fois avant de mettre la crème ou du moins 2 fois par jour pendant les 10 premiers jours. Certains tatoueur préconise pour réduire les gonflement la méthode suivante : Débuter la douche à l’eau très chaude pour ouvrir les pores de la peau et faire sortir l’excès d’encre, et la terminer par un rinçage à l’eau froide pour « refermer ».

On hydrate, on hydrate : autant de fois que nécessaire dans la journée pour éviter les tiraillement de la peau et la mauvaise cicatrisation. De nombreuses crèmes sont disponibles sur le marché et je ne peux donc pas tous les citer. La routine que je préconise :

  • Le matin et midi : crème cicatrisante qui relance la reconstruction épidermique et évite une surinfection grâce aux agents anti-bactériens, type cicalfate (Avene) ou cicaplast baume b5 (Laroche posay) ou encore aquaphor (Eucerin) qui sont agréable à passer, peu d’odeur et ne tache pas les habits.
  • Le soir : bepanthen pommade (Bayer) ou homeoplasmine (Boiron pour les adeptes de l’homeopathie). Une couche fine suffi, laisser votre peau s’oxygener pour qu’elle guérisse dans de bonne condition. Ces crèmes sont plus grasses et taches les habits .Moins grave quand c’est le pyjama (oui c’est nécessaire les premiers jours pour éviter de tacher votre literie si le tatouage continue à recracher un peu d’encre). Leur avantage en contrepartie c’est de tenir une bonne partie de la nuit et évite ainsi l’inconfort d’un tiraillement qui risque de vous réveiller. Laisser le tatouage à l’air libre dés que c’est possible.
  • Ne pas oublier : chaque fois que vous toucher à votre tatouage : réflexe gel hydro-alcoolique! Les bactéries c’est vicieux on ne les voit pas toujours (voire jamais) alors si vous voulez pas que votre tatouage s’infecte pensez-y!

  • Une cure de zinc et magnésium est un plus. Le magnésium  va soutenir votre organisme, oui le tatouage est une effraction au niveau de la peau, le corps a donc besoin de beaucoup d’énergie pour aider à la reconstruction. Le zinc quand à lui est cofacteur de nombreuses réactions et participe notamment au bon déroulement de la cicatrisation.

ergymag-new-product-display
Portez des vêtements amples et plutôt en coton que synthétique. Il faut laisser respirer votre peau pour qu’elle cicatrise dans de bonne conditions. Au bout de quelques jours, votre tatouage va se mettre à peler voire croûter. No PaNIC! C’est normal c’est la phase de cicatrisation et ne gratter surtout pas si cela vous démange (coupez vos ongles, on sait jamais…) soyez FORT! Après 1 mois le tatouage prendra sa couleur définitive et là n’hésitez pas à repasser faire un coucou à votre tatoueur pour voir si une retouche est nécessaire et qu’il vérifie bien l’état de votre cicatrisation. Ne vous rasez pas ni n’epiler à l’endroit du tatouage durant le 1er mois pour ne pas traumatiser davantage cette peau fragilisée.

Ces soins sont à effectuer sur un minimum de 28 jours, période nécessaire au renouvellement cellulaire. Au delà pensez à hydrater votre peau dés que possible et la protéger du soleil lors de chaque exposition (vêtement anti-UV plutôt que les crème solaire au début pour être sur de mieux filtrer!) afin de préserver la beauté de votre tatouage.

J’espère que ce témoignage vous a été utile. Dans tout les cas ce fut une superbe expérience pour moi et je remercie encore mon tatoueur pour son excellent boulot! Voilà ce que ça donne:

BCBG teste avec vous la cure minceur Arkopharma

Parce que le caillou est souvent laissé pour compte sur les autres blogs beauté, j’ai décidé de gâter en 1er lieu les habitants de cette île paradisiaque qui m’a accueillis. Mais aussi vu que l’été commence ici (à Nouméa) et que j’ai de plus en plus de demande de mes patients pour des cures minceur (Normal, on veut être à l’aise dans son maillot! On va pas se mentir dés que les beaux jours reviennent on redoublent d’efforts pour être au TOP de sa forme). Quoique le beau temps ici …. Bah c’est toute l’année
Voilà ce que je vous propose de tester avec moi !!

IMG_2709

Le surpoids c’est quoi ? 

Pour mes patients c’est souvent associé à un excès pondéral (la balance qui affiche ERREUR …hum hum) un changement de silhouette (ces vêtements que vous gardez au fond de votre armoire avec l’espoir de les remettre un jour). Je constate aussi que c’est source de mal être et de stigmatisation sociale face aux dictates de la beauté.

Pour la plupart, le surpoids est associé à un déséquilibre entre les entrées (apports caloriques) et les sorties (dépenses énergétiques). Or il faut aller au delà de ça! Il est vrai dans certains cas mais peut aussi être la conséquence de l’environnement et l’alimentation moderne, la prédisposition génétique, le déséquilibre de l’écosystème intestinal, les problèmes culturels, les troubles du comportement alimentaires, les problème de sommeil et anxiété …

Outre l’aspect physique (dont les critères de beauté sont propre à chacun et croyez moi on peut être surpris!), je réponds à une demande de cure minceur plutôt pour la personne avant tout. En effet, perdre du poids améliore l’état de santé en général (tension artérielle, diabète, problèmes respiratoires entre autre), soulage les articulations (qui souffrent s’ils supportent un poids au delà de leurs capacités), limite l’isolement et redonne confiance en soi … C’est pourquoi plus qu’une cure minceur l’idéal serai une approche plus globale pour le maintien d’un poids compatible avec une bonne santé et un bien être personnel et social. Les prochains articles vous dévoileront mon approche nutritionnelle. Pour ma part, je pense que les cures minceurs drastique ne devrai pas dépasser 28 jours avec une perte raisonnable de 2 à 4 kgs pour éviter les dégâts ensuite sur l’organisme et l’effet yoyo.

1er produit :

La formule 4321 Minceur Détox Bio vous aide à atteindre votre objectif Détox dans le cadre d’une alimentation équilibrée, grâce à une prise en charge de votre programme minceur avec 4 niveaux d’action :

DÉTOXIQUER : Radis noir, Artichaut, Fenouil, Pissenlit, Bouleau et Tilleul

PURIFIER : Fenouil, Artichaut et Bouleau

ÉLIMINER : Thé vert, Pissenlit, Reine des Prés et Tilleul

AFFINER LA SILOUHETTE : Thé vert et Artichaut

Mon avis : une cure de Détox est primordiale avant un amincissement, un organisme encrassé ne peut jouir pleinement d’une cure minceur (si le tube digestif et les organes filtrants ne fonctionnent pas bien il ne peuvent assurer un bon métabolisme des actifs). Les ingrédients sélectionnés sont d’origine biologiques ce qui est un bon point pour la marque et agissent sur 3 de nos 5 émonctoires (les usines de traitement des déchets de l’organisme, à savoir le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau). Attention cependant aux personnes allergiques à l’aspirine (présence de reine des prés). Et il faut avouer qu’il est beaucoup plus complet que votre jus de demi-citron pressée du matin ^^ et il est sans édulcorant ni conservateur! (Que demander de plus!).

2e produit :

4321 MINCEUR Ultra DRAINEUR va vous aider à atteindre votre objectif Minceur en agissant à 4 niveaux :
BRÛLER : Café vert, Guarana, Kola et Thé vert

DRAINER : Maté, Fenouil, Thé vert et Chicorée

ÉLIMINER : Maté, Orge, Thé vert et Pissenlit

TONIFIER : Radis noir et Maté

Mon avis : l’ingrédient le plus concentré est la caféine (attention aux gens sensibles, à ne pas prendre trop tard dans la journée) qui est le plus populaire des thermogéniques. Le café augmente la température du corps et permet de brûler les calories plus rapidement et de nombreux autres mécanismes font de lui un des piliers de l’amincissement, mais en contre-partie il entraîne une diminution du taux de calcium et magnésium d’où le danger des cures minceur qui durent dans le temps. On draine on élimine alors attendez vous à ce que les toilettes deviennent votre nouveau meilleur ami (instaurez donc un climat de confiance mutuelle …). Les autres ingrédients utilisés sont d’usage et pas soumis à controverse (pas de garcinia cambodgia par exemple). Sans sucre mais présence d’édulcorants et conservateurs… Par contre il a le mérite d’exister en 3 parfums différents suivant les goûts de chacun 🙂

3e produit :


Le chitosan est composé de polyglucosamines qui ont la faculté de capter les graisses (entre 600 à 800 fois leur poids). Il forme ainsi avec ces derniers un gel indigestible qui est ensuite éliminé naturellement. Les graisses ainsi piégées ne sont pas assimilées ni stockées, permettant ainsi de contrôler la prise de poids et de limiter l’absorption du cholestérol alimentaire.

Mon avis : l’origine de leur chitosan est valable (issu d’un champignon et non pas de crustacés comme dans la plupart des compléments, source d’allergie). Là encore, pas d’utilisation à long terme car parmi les graisses on englobe également les acides gras essentiels important pour un organisme en bonne santé (mais on peut y trouver un intérêt certain suite à une cure de 14 jours pour une utilisation ponctuelle lors de repas copieux et riche en graisses). La prise en 2 fois par jour est moins contraignante que les autres compléments et le rapport qualité/prix est correct. Notre intestin n’étant pas habitué à recevoir autant de graisses non digérées, il en résulte un effet laxatif plus ou moins prononcé (je vous avez prévenu que les WC allez être votre nouveau meilleur pote!!).

Mon conseil pour cette cure :

On commence avec le Détox pendant 14 jours (20 ml à diluer dans un verre d’eau à jeun ou dans une bouteille d’eau d’un litre et demi à boire dans la journée, ça va vous fixer un objectif quotidien car sachez que le mental joue beaucoup dans une démarche de perte de poids).

Puis pour les 14 jours restant on continue avec le Draineur (20 ml dans un verre d’eau pour la collation de 10h par exemple, pas trop tard sinon gare aux réveils nocturnes) et le Capteur de graisse (2 gélules avec un grand verre d’eau 30 min avant les 2 principaux repas. De préférences petit déjeuner et déjeuner car le dîner doit être plus léger!)

Bien évidement cette cure minceur sera potentialisée par des actions simples au quotidien (repas équilibrés, activités physiques ou sportives, quantité d’eau suffisante…). Vous avez toutes les clés en main pour venir à bout des kilos superflus! Et une fois les kilos perdus, penser à stabiliser!!

2 personnes seront sélectionnées pour une cure de 1 mois qu’ils réaliseront avec moi-même, comprenant un detox + un draineur + un lipofeine d’une valeur de 8000 cfp environ. En contrepartie, j’attends des gagnants un investissement et une motivation réelle, puis un petit bilan de leur cure et leur expérience avec BCBG.

Résultats de la cure :

  • Nous avons tous les 3 choisis de prendre les solutions Détox et Draineur dilué dans 1,5L d’eau de manière que le goût soit agréable en bouche et plus pratique à boire le long de la journée. La caféine du draineur n’a nullement altéré notre sommeil, et l’effet drainant été vraiment présent (aller-retour incessants au pipi-room!!).
  • Quand aux gélules, j’avoue que pour ma part c’était assez difficile, j’oubliai une fois sur 2 et donc la cure a durer bien plus que 14 jours (pas habitué à faire de cure minceur apparemment car pour les 2 autres testeuses aucun souci de ce côté là).
  • Bien évidemment, en parallèle de cette cure minceur, les règles hygiène-diététiques ont été respectés, c’est à dire, peu voire pas d’écart alimentaires, une activité sportive régulière et une quantité d’eau suffisante le long de la journée, pour ne citer que les grandes lignes.

Nous avons observés une perte moyenne de 3kg sur un mois de cure (sujet 1 = -6kg, sujet 2 =-1,5kg et moi même =-1,5kg). Par ailleurs après la cure détox on s’est sentis très bien dans notre corps (moins de fatigue, migraine, …), honnêtement cette cure est loin d’être contraignante et les résultats sont perceptibles. ON VALIDE

%d blogueurs aiment cette page :