BCBG vous explique le nettoyage du visage

BIEN nettoyer son visage est un geste CAPITAL et les Laboratoires l’on très bien compris vu la déclinaison de références qui s’offre à nous. Surtout que cela touche un large public, de l’adolescence jusqu’au 3e âge et quelque soit le sexe. Je vais donc vous parler des différentes textures qui existent sur le marché afin de vous aiguiller au mieux dans le choix de votre nettoyant.

MAIS POURQUOI NETTOYER ?!?

  • Le matin, le nettoyant visage élimine le sébum (essentiellement) et autres déchets accumulé durant la nuit ou encore les restes de votre protocole de soin nuit et prépare la peau à recevoir la crème de jour et un éventuel maquillage.
  • Le soir, le nettoyant visage débarrassent la peau des impuretés : pollutions, poussières, excès de sébum, traces de maquillage (il permet de parfaire le démaquillage), etc… et donne une base propre pour les soins du soir.

nettoyer-visage-788x427

Nettoyage nécessitant un rinçage à l’eau :

Idéal pour les hommes, les peaux mixtes à grasses avec une peau plus résistante. Ce mode de nettoyage est vivement déconseillé aux peaux sèches, sensibles et personnes qui ne mettent pas de crèmes (OUI oui ça existe encore) car peut provoquer de nombreux désagrément : sécheresse, rougeurs, séborrhée réactionnelle, déshydratation, vieillissement prématuré… Après tout dépend de la pureté de votre eau de rinçage, qui comme on le sait, varie énormément d’une région à l’autre. De manière générale, les nettoyant avec rinçage implique qu’on humidifie le visage avant d’appliquer le soin nettoyant et de rincer avec une eau fraîche pour une action tonifiante et vasoconstrictrice.

  • Le gel nettoyant : la B-A-S-E, 1er soin nettoyant qu’on conseille aux ados dès l’apparition des premiers boutons d’acné. Bien que personnellement je pense que le but est de faire prendre conscience dès le plus jeune âge de l’importance d’un nettoyage du visage. Au contact de l’eau, le gel va mousser. Il faudra alors effectuer des mouvements circulaires pour décoller les impuretés et n’hésitez pas à insister sur la zone T (front-nez-menton) suivant l’effet décapant souhaité…

gel-nettoyant-peaux-mixtes

  • Le syndet (Synthétique détergent) : est sans savon et de pH neutre, il agresse moins la peau en général. Il existe sous forme de pain (je ne suis pas fan, étant persuadé que ce sont des nids à bactéries…) ou liquide. Les références sont plus rares sur le marché et en général il n’y a pas de distinction entre visage et corps.
  • La mousse nettoyante : grâce au flacon pompe le liquide devient une mousse aérienne plus légère et plus douce que le gel nettoyant. Elle pourra être conseillé même aux peaux sensibles. Cet effet de matière est plutôt agréable à utilisé pour les gens qui aiment prendre leur temps dans la salle de bain (ça rappelle, pour ma part la mousse qu’on s’efforce d’avoir lorsqu’on se fait couler un bain et ça détend un max).

 

  • La crème moussante : au contact de l’eau forme une mousse onctueuse et laisse un film sur la peau. La crème se présente sous forme de crème assez épaisse à mettre au creux de la main. Quand on l’émulsionne avec de l’eau, elle forme une mousse très douce et assez compacte (de ce fait certains hommes l’utilisent comme mousse à raser). Idéal pour les personnes qui aiment prendre leur temps car elle demande un effort de rinçage plus minutieux.
  • La poudre nettoyante : une des derniers nés des démaquillant qui nous donne le total contrôle sur notre nettoyage. Un minimum d’eau transforme la poudre en pâte exfoliante (à ne pas faire tout les jours bien évidemment), une quantité d’eau équivalente à la poudre permet un nettoyage classique, alors qu’un excès d’eau donne une mousse légère! Après c’est un coup de main à prendre pour le dosage 😉

Pour que le nettoyage soit plus efficace : ne pas hésiter à chauffer le produit dans la paume de la main (pour que ce soit plus agréable lors de l’application) et une fois sur le visage à travailler le produit nettoyant avec les doigts pour bien émulsionner et décoller les salissures ; le soir pour celles (et ceux, ça se fait de plus en plus) qui se maquillent d’utiliser d’abord un démaquillant ; de bien sécher le visage avec une serviette douce, par tapotements pour ne pas agresser la peau ; d’appliquer une lotion tonique avec un coton après le séchage pour parfaire le nettoyage et d’éliminer les traces de calcaire présentes dans l’eau ; et enfin d’appliquer une crème de soin pour hydrater la peau.

Nettoyage sans rinçage :

A conseiller en priorité pour les peaux intolérantes car ce mode agresse très peu voire pas la peau. Cependant comme ils sont plus doux, ils nettoie moins bien la peau si utilisé seuls c’est pourquoi ils s’utilisent généralement après le démaquillage pour parfaire le nettoyage et enlever les traces de maquillage qui persistent ou bien on peut les utiliser le matin au réveil pour enlever l’excès de sébum produit dans la nuit et réveiller l’éclat du teint. Il existe des eaux, des lotions qu’on utilise à l’aide d’un coton doux. Laroche-posay a sorti également un fluide dermo-nettoyant qu’on ne rince pas, il suffit d’enlever l’excédent avec un coton.

Pourquoi il ne faut pas se nettoyer le visage sous la douche ?

  • L’eau y est plus chaude (oui comme le reste du corps doit être mouillé, on se douche rarement avec de l’eau froide, je sais il existe des warriors parmi nous….). La chaleur à une action vasodilatatrice, des rougeurs peuvent donc apparaitre et les pores peuvent se dilater (effet recherché quand on veut faire un gommage efficace, mais là encore on ne fais pas cela tout les jours!).
  • Le jet de la douche est bien trop puissant pour notre peau du visage, plus fine et fragile, que la peau du corps. Au fil du temps on risque de détériorer notre qualité de peau et exciter les glandes sébacées (trop de sébum tue le sébum!).
  • On est tenté de prendre le gel douche à portée de main pour laver son visage. Le savon de Marseille par exemple a un pH alcalin (environ 12) et décape notre film protecteur (le pH physiologique étant entre 3,5 à 5,5 suivant notre couleur de peau).
  • L’utilisation des gants de toilettes pour « mieux nettoyer » est une mauvaise idée vu le nombre de bactéries qu’ils peuvent renfermer…

Conclusion : mieux vaut prendre son temps au dessus du lavabo pour que le nettoyage du visage soit vraiment efficace ! Le gain de temps estimé en nettoyant son visage sous la douche en vaut-il vraiment la peine ?

Perso, j’utilise actuellement la mousse nettoyante shiseido (pour moi c’est plutôt une crème moussante…) et la poudre de skeen+ et vous ?!?

Un prochain article sera dédié au démaquillage : on traitera alors des eaux micellaires, laits, huiles, lotion tonique, etc….

 

 

 

BCBG vous révèle les secrets du Magnésium

Parce que la majorité des personnes sont carencées en Magnésium (ils ne le savent pas forcément), que l’insuffisance de cet oligo-élément dans l’organisme est lié à de nombreuses pathologie, et qu’on peut entendre ou lire tout et n’importe quoi dans les médias. On va essayer de faire le point ensemble sur ce minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme.

SOURCES de Magnésium :

Eaux minérales riches en magnésium (Hépar, Donat, Rosanat...), céréales complètes, légumineuses (haricots, lentilles), chocolat noir (il ne faut pas manger que ça non plus!!), fruits secs (banane), légumes (épinards, artichaut), oléagineux (amande, noix …), fruits de mers et algues marines… LISTE NON EXHAUSTIVE !!

Les pluies acides et les processus industriels (raffinage, conservation, congélation…) induisent une forte déplétion du contenu en magnésium des aliments actuels. La conséquence étant une tendance générale à une sous consommation. 

AU COMPTOIR :

On détecte une carence en magnésium lorsqu’on a les signes suivant : fatigue généralisé et persistante, sensation de tension et stress, crampes musculaires, fourmillements, mouvements incontrôlables de la paupière (aucun rapport avec les superstitions que j’ai pu entendre haha), dépression, trouble du sommeil, spasmophilie, problèmes digestifs et désordres cardiovasculaires…

On préconise donc une cure (3 mois minimum me semble correct avec des fenêtres thérapeutiques pour stimuler l’organisme) dans les cas suivants :

  • fatigue et crampes car le magnésium est indispensable pour les réactions d’utilisation ou de stockage de l’énergie cellulaire. Il participe aussi à la relaxation de la fibre musculaire.
  • Le magnésium est impliqué dans la régulation de l’activité nerveuse. Attention au cercle vicieux = le stress fait perdre du magnésium et la carence de ce dernier augmente le stress.
  • Le taux de magnésium est aussi étroitement lié à d’autre minéraux comme le calcium, le potassium. Attention aux terrains acidifiants (malbouffe, sportifs entre autres) et inflammatoires chroniques qui peuvent entraîner la fuite de ces minéraux.
  • Dans les cas de pertes accrues à partir du tractus digestif (diarrhée, vomissements) ou rénal (alcoolisme, diabète) voire même sudation excessive.

Plusieurs centaines de systèmes enzymatiques dépendent du magnésium où celui-ci joue le rôle de cofacteur. Cet élément est important dans l’équilibre ionique des membranes. De plus, le magnésium est un régulateur du métabolisme glucidique et lipidique des tissus musculaires, cardiaques et nerveux. Je le préconise donc à tout le monde en général 🙂 pour un organisme en meilleure santé.

IDÉES REÇUS :

  • Le magnésium c’est que pour les adultes : FAUX, en réalité les apports conseillés (lorsque c’est nécessaire) sont de 6mg/kg/jour quelque soit l’âge. L’apport doit être majoré de 25 mg/j chez les adolescents en forte croissance, de 40 mg/j au cours de la grossesse et de 30 mg/j au cours de la lactation.
  • Le dosage sanguin du magnésium est un bon indicateur : FAUX, 90% du magnésium dans l’organisme se trouve dans la cellule et pas dans le milieu extracellulaire (là où on le dose). Cela explique pourquoi le dosage du magnésium sanguin n’est pas révélateur d’éventuelles carences.
  • Le meilleur magnésium est le magnésium marin : NUANCE. En effet, le magnésium marin provient de différents procédés effectués sur l’eau de mer, on obtient ainsi un mélange de sels de magnésium et des traces d’autres oligoélément comme le potassium et calcium. C’est le fait que ce soit un mélange qui lui donne cette efficacité. Tous les sels de magnésium ne sont pas assimilés et tolérés de la même manière, c’est pourquoi il est préférable d’avoir un mélange de sels pour en optimiser les effets. Pour les gens sensibles au Magnésium je conseille plutôt le Bisglycinate de magnésium, qui même s’il est moins bien absorbé, a une excellente tolérance digestive. Quant au Chlorure de magnésium (tendance dans les magazines) je ne suis pas fan, le gout est dégueulasse et les bienfaits minimes si pris seul.
  • Il est logique d’associer la taurine au magnésium car les deux ont les mêmes effets sur la fatigue : FAUX, (comme quoi le marketing fait des ravages!). Si on prend de la taurine seul, il a plutôt un effet apaisant. En réalité, c’est un très bon vecteur lorsqu’on l’associe à d’autres molécules (dans la Redbull par exemple il potentialise l’effet de la caféine, mais forcément dans la tête des gens : taurine = taureau = puissance). Associé au magnésium il permet à celui-ci de mieux pénétrer dans la cellule.
  • Une prise par jour suffit : NUANCE. Si le complément est en libération prolongée OK, sinon il est préférable de fractionner la dose dans la journée car nos système d’absorption sont saturables. Par ailleurs, le surplus de magnésium est éliminé dans les urines, d’où la nécessité d’un apport quotidien raisonné (jamais dans l’excès!! pour ne pas gaspiller son argent ou avoir les effets contraire de ce qu’on recherche! )

J’espère avoir répondu à certaines de vos interrogations. Bien évidemment je ne peux pas  tout traiter sur le magnésium (au risque de vous ennuyer…). Pour les questions un peu plus techniques comme les interactions médicamenteuses, les contre-indications, etc… Rapprochez vous de votre pharmacien, il est là pour ça 😉

%d blogueurs aiment cette page :