BCBG va plus loin dans l’effet MAT

Les crèmes matifiantes sont connues de toutes les peaux grasses (huileuse / brillante, surtout au niveau de la zone T et elle devient, si on en prends pas soin, le terrain propice à l’apparition de boutons, de points noirs et de toutes sortes d’impuretés qui obstruent les pores et étouffent la peau). Rares sont ceux qui en sont satisfaits : pas assez efficace, dessèche trop la peau, pas assez couvrant etc… Mon astuce c’est donc d’aller régler le problème en profondeur avec un sérum, réel Booster d’efficacité. 

MA SELECTION POUR VOUS

Pomissime SUBLIMAT by Clémascience

pomissime-sublimat

Promesses labo & utilisation : véritable instrument de langage autant que d’attrait, la peau du visage réclame qu’on entretienne sa beauté et sa netteté au quotidien. Pomissime SUBLIMAT est un sérum purifiant qui assainit et unifie durablement la peau. Ce sérum très frais et délicatement parfumé s’utilise le matin sur le visage parfaitement démaquillé. Prélever une noisette de produit et appliquer en fine couche sur le nez, le front et le menton puis sur l’ensemble du visage.

SÈVE DE BAMBOO MATTE by Erborian

P.aspx

Promesses labo & utilisation : utilisé en Corée pour parfaire la peau, le Bambou est connu pour être un véritable hydratant naturel. SÈVE DE BAMBOO MATTE aide à réduire l’apparence des pores pour un effet carbone mat, tout en contribuant à repulper et dynamiser votre peau. Il offre une hydratation continue et contribue à absorber l’excès de sébum tout au long de la journée, pour une peau comme lissée et soyeuse au fini mat. Appliquer 3 perles de sérum matin et/ou soir sur le visage.

FOCUS sur le BAMBOU

Bamboo shoots stacked side by side

Parce qu’il fait parti intégrante des 2 sérums que je vous présente et qu’il est présent dans de nombreux soins matifiants, on ne pouvait faire l’impasse sur cette ingrédient clé de l’effet Mat. Au Japon, le bambou (herbe géante qui possède un des rythme de croissance des plus rapides sur Terre) qui est considéré comme l’une des quatre plantes sacrées (avec le prunier, le chrysanthème et l’orchidée) nous invite au dépaysement, à la sérénité, et surtout un retour vers la nature. Chez les occidentaux, le bambou bénéficie d’une image fortement positive, celle d’un produit naturel et zen… un petit moment d’évasion donc pour se délester du stress quotidien. La sève (aussi appelé larmes de bambou) récoltée au niveau des nœuds des tiges ainsi que la chair, contenue dans les pousses, sont  riches en fer, silice et protéines. De quoi renforcer la qualité des ongles et des cheveux, mais aussi booster la synthèse de collagène dans l’épiderme. Ces principes actifs auraient donc la propriété de ralentir le vieillissement de notre peau, de la détoxifier, de prévenir les rides et d’unifier le teint… autant de bonnes raisons pour l’essayer!! On voit donc que le bambou n’est pas un actif matifiant en lui-même mais permet de réguler notre système cutanée pour éviter les effets rebonds des crèmes trop agressives (en effet, si on supprime trop de sébum, la peau va en produite davantage pour maintenir un film hydro lipidique constant).

MON AVIS

Outre le bambou, observons de plus prés les différences entre ces 2 sérums et attardons nous sur les compositions utilisées pour potentialiser l’effet MAT : 

  • Sublimat : Ce soin associe les vertus antimicrobiennes et anti-oxydantes du Nutricible® 151D Pomme (actif ciblé et breveté de pomothérapie qui purifie la peau et la protège des radicaux libres) à l’effet buvard du complexe matifiant de moelle de bambou et de zinc (réputé pour rééquilibrer le sébum à l’origine des brillances). Sa formule est enrichie en phytopigments naturels (de couleur beige rosée, il constitue une excellente base de teint et de maquillage en s’adaptant à toutes les carnations et en donnant un effet bonne mine), vitamines (C, B3 et B6 utilisés ici en co-facteurs), et huiles essentielles de lavande et de citron (elles sont assainissantes, cicatrisantes et anti-tâches notamment) pour un teint sublimé parfaitement matifié et un grain de peau affiné! Ce produit dont l‘effet absorbant est 3 fois supérieur à l’argile blanche, a été élu meilleur cosmétique en 2015/2016 par l’Observatoire des cosmétiques.

lucky_bamboo_NG4

  • Sève de bamboo matte : ce soin joue à fond la carte asiatique (ce qui ne me surprend pas du tout de la part d’erborian!). En effet en plus du Bamboo Waterlock (complexe déposé de fibres et de sève de bambou qui hydrate durablement et repulpe la peau) on y retrouve un extrait de Kaki (composée de vitamines, de lycopène et autres bêta-carotènes, d’acides aminés, de minéraux et de tanins qui offrent des propriétés cosmétiques intéressantes) qui contribue à maintenir la peau souple et tonique et à resserrer les pores. Ainsi que du Muguet du Japon (riche en fructosanes qui assure une fonction barrière efficace en activant le processus de différenciation kératinocytaire et en renforçant la cohésion des couches supérieures de l’épiderme. Par ailleurs il booste la synthèse des lipides épidermiques et optimise leur organisation) grâce auquel la peau est hydratée et restructurée. Enfin pour compléter ce bel ensemble l’Huile de pépins de courge aide à réguler la sécrétion de sébum suite à un déséquilibre hormonal.

Pour conclure, selon moi, utiliser un sérum présente plusieurs avantages pour les peaux grasses. En effet, elle permet une action en profondeur (et ne dit-on pas qu’un sérum est environ 10 fois plus puissant qu’une crème? Alors pourquoi s’en priver les amis?). L’application est super agréable car la pénétration est rapide et ne laisse aucun fini gras que l’on déteste tant sans pour autant dessécher la peau et entrainer les tiraillement (car rappelons le, une peau grasse peut tout a fait être déshydratée, trouver donc le juste équilibre!). Ensuite le fait d’utiliser un sérum à effet matifiant offre la possibilité (je dirai même l’obligation le matin!) de mettre par dessus un autre type de crème (une crème solaire, un fond de teint, une crème anti-tâche, une crème purifiante, une crème anti-âge…. c’est bien connu! un peau avec un seul problème ça n’existe pas!) et obtenir ainsi notre propre version de la peau idéale. Le sérum va avoir une action profonde mais surtout graduelle, pas immédiate (son action se mesure donc sur un mois d’utilisation régulière au minimum) : réduction de sébum, pores resserrées et diminution des imperfections cutanées sont les principaux effets attendus. Enfin, il m’arrive, quand ma peau me le réclame, pour avoir un effet matifiant immédiat, de miser en plus sur une crème/fluide matifiant (le mot d’ordre étant une texture ultra-légère) pour augmenter les effets dans la durée (si une longue journée à l’extérieur m’attends par exemple).

ET VOUS, QUEL SERUM MATIFIANT VOUS A SEDUIT ??

BCBG vous parle de chronobiologie nutritionnelle

Article nutrition aujourd’hui pour vous conseiller d’écouter votre corps, votre rythme biologique qui vous est propre. En effet, trop souvent au comptoir, on me demande des produits de Régime express car les gens n’ont pas le temps de prendre soin d’eux, ne comprennent pas leur effet Yo-yo ou encore l’absence de perte malgré un régime drastique jusqu’a l’épuisement. En creusant un peu je constate que ces dernières décennies, les modes de consommation et le rythme des repas ont été profondément perturbés et se sont éloignés des besoins fondamentaux de la physiologie de l’homme…

LES PRINCIPES GENERAUX 

Le but étant d’intégrer les connaissances modernes à notre rythme biologique sans faire l’impasse sur la dimension relationnelle sociale et le plaisir de s’alimenter (rappelons qu’un régime efficace est un régime sans frustration!). Bien sûr je ne peux pas vous faire un bilan complet, on va débuter avec 4 principes qui selon moi sont essentiels et forment une bonne BASE pour une alimentation santé Chronobiologique (il y a logique dans ce mot! Coïncidence? je ne crois pas non….).

19050_dijeta-foto-01-Public-Shutterstock

Bien répartir les apports énergétiques dans la journée :

L’apport doit être important au petit déjeuner et déjeuner car c’est le moment où notre corps est en phase catabolique (on élimine youpi!) et donc les besoins énergétiques sont accrus (plus on se dépense dans cette 1ere partie de journée, plus on sera efficace pour éliminer les kilos superflus). Alors qu’il sera moins important au dîner (qu’on appelle parfois Souper à juste titre) où on est en phase d’anabolisme cellulaire (on stocke… Aie aie aie).

Qu’est ce qu’on y gagne? une plus grande vitalité, une réduction des troubles du comportement alimentaire et une meilleure stabilité du poids ! 

Macronutriente

Respecter la ration protéines/glucides :

Cela a une influence nette sur la synthèse de nos neuromédiateurs cérébraux, responsables de notre bien-être quotidien. Le matin il faut favoriser les protéines pour une bonne synthèse de catécholamines (dopamine et noradrénaline, pour nous booster). Le soir on privilégie les glucides pour une synthèse correcte des indolamines (sérotonine et mélatonine, pour nous relaxer). A noter, qu’il est possible d’aider un peu notre organisme en apportant les précurseurs de ces molécules avec des compléments alimentaires : la Tyrosine se transforme en catécholamines et le Tryptophane sera à l’origine des indolamines. Demandez conseil à votre pharmacien!

Qu’est ce qu’on y gagne? les catécholamines nous aide à nous lever (à démarrer la journée de bon pied dans la joie et la bonne humeur) alors que les indolamines permettent de finir la journée en beauté (sereinement et avec un sommeil réparateur).  Dans ma pratique j’ai pu remarqué que des petits déjeuner copieux, très riche en protéines (20-25g) et des diners très légers, riches en glucides complexes, contribuaient à une régulation des comportements alimentaires allant jusqu’à une perte et au maintien d’un poids de forme.

chrononutrition

Respecter un index glycérique bas :

Ceci a une corrélation directe avec notre production d’insuline. En bref, très peu de glucides simples à index glycémique élevé (viennoiseries, pâtisseries, glaces, sodas…) pour éviter les fringales et autre grignotages incontrôlables (les fameux sucres rapides! même si une très légère tolérance est possible le soir si on reste raisonnable!).

Qu’est ce qu’on y gagne? On évitera pas mal de maladies métaboliques, le grand fléau de notre société : diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie….

Graphique-IG

On prend des collation que si on les justifie :

Pour moi la collation de 10h est déconseillé (même pour les petits à l’école) si votre petit déjeuner est équilibré. Elle trouve sa place seulement pour les personnes qui, par choix personnel ou mode de vie, ne prenne pas de petit déjeuner (dans ce cas, veillez à préparer un encas équilibré pour éviter de se jeter sur le premier truc sucré à porté de main, et nous savons tous que la tentation est grande). Le goûter de 16h trouve une justification chez les petits mangeur de fruits/légumes s’il apporte un fruit de saison, fruits secs, ou des noix. Un peu de chocolat noir est toléré (70% cacao minimum) pour accompagner les boissons anti-oxydantes (thés, tisanes, jus de fruits pressées).

Qu’est ce qu’on y gagne? Si on arrive à s’en passer, cela nous permettrait d’avoir plus d’appétit pour les 3 principaux repas de la journée et éviter les phases de digestion supplémentaires qui altèrent par exemple notre concentration dans la journée.

Vegetables_Pepper_White_background_Design_Sliced_517303_1280x1024

Enfin je rappelle que la chronobiologie est une discipline médicale validée par de nombreuses études et publications avec des bases scientifiques solides qu’il ne faudra pas confondre avec des régimes en vogue telle que la Chrono-nutrition du Dr delabos délétère et irrespectueux d’une santé durable. 

J’espère que vous mettrez ces petits conseils en pratique rapidement. Et surtout, prenez le temps d’apprécier ce que vous avez dans votre assiette. 

Petit-déjeuner de ROI, déjeuner de PRINCE et dîner de MENDIANT les amis !!

%d blogueurs aiment cette page :