BCBG fait du Zinc votre allié

Parce j’ai eu la chance de manger des huîtres cet été dans le sud de la France, j’ai pensé à vous et vous dévoile aujourd’hui les secrets d’un oligoélément fondamental et polyvalent. Savez-vous que le zinc est retrouvé dans de nombreuses cellules de l’organisme (2 à 3g en moyenne chez un adulte) et joue un rôle important dans de multiples fonctions (immunitaires, neurologiques, reproductives, cicatrisation…). Il participerait à plus de 300 réactions enzymatiques différentes en tant que co-facteur et joue aussi un rôle dans la vision, le goût et l’odorat. Mieux vaut ne pas en manquer, pour être au maximum de son potentiel au quotidien les amis! Sortons le du silence et partons à sa découverte.

a handful of granular zinc on a white background 

SOURCES de ZINC :

  • Végétaux : légumes (haricots verts, cresson, soja, champignon, pommes de terre), céréales complètes (avoine, seigle, riz brun, millet, quinoa), légumineuses (lentilles, fèves, pois cassés, haricots en grain), fruits secs (noix, noisettes) et agrumes.
  • Animaux : produits de la mer (mollusques, crustacés, coquillages surtout les huîtres où l’on trouve la plus forte teneur en zinc hautement assimilable), viandes rouges, volailles et oeufs (jaune).

On note toutefois que la présence de fibres et de phytates dans les végétaux, fait que les sources animales sont à valoriser (l’absorption intestinale du zinc passe de plus de 35 % pour un repas très riche en protéines animales à moins de 15 % pour un repas riche en produits végétaux). 

 

55559993 - foods with zinc mineral on a wooden table. top view

AU COMPTOIR :

Depuis la découverte dans les années 1960 que la carence en zinc pouvait apparaître chez l’homme, on constate qu’elle est aussi fréquente (bien que moins visible) que la carence en fer (qui donne le teint pâle en général), il s’agit donc d’un important problème de santé publique à ne pas négliger. Trois niveaux de carences sont à détecter : mineure (faiblesse immunitaire), modéré (perte d’appétit, mauvaise cicatrisation) et sévère (diarrhées, lésions cutanées, anorexie, trouble de la vision, retard de croissance, trouble de la maturation sexuelle et risques infectieux important).

zinc-supplement-2

On préconise des cures de compléments alimentaires apportant des doses physiologiques de zinc, soit 15mg par jour (voire 30 à 50 mg pour les déficits importants) sous une forme organique biodisponible (aminocomplexe, pidolate, guanylate par exemple). On observe une meilleure tolérance si on fractionne la dose (une gélule matin et une le soir). Effectuer un contrôle biologique tous les 3 mois pour évaluer le statut en zinc est préconisé.

IDEES RECUS

  • Tous le monde peut être carencé en Zinc : NUANCE. En effet sachant que la principale source alimentaire est la viande rouge (50% des apports), on comprends mieux pourquoi les végétariens et végétaliens deviennent une population à risque (de plus la présence de fibres dans les fruits et légumes ainsi que de phytates dans l’enveloppe des céréales limite l’absorption du Zinc, cela n’aide pas!). On observe plus  particulièrement des carences par manque d’apport chez certaines catégories de personnes : enfants, femmes, personnes âgées et petits mangeurs… Enfin il est estimé que 82% des femmes enceintes dans le monde sont susceptibles d’avoir des apports inadéquats en zinc (d’où la nécessité de complémenter).
  • On peut prendre la gélule de Zinc avec n’importe quelle boisson : FAUX. Les boissons alcoolisées diminuent la quantité de l’oligoélément absorbée par l’organisme. Par ailleurs, la caféine diminue drastiquement l’absorption du zinc : elle est présente certes dans le café et le thé mais aussi dans des boissons comme le cola ou certaines boissons énergisantes (pensez-y!). L’absorption du zinc est maximale à jeun (de l’ordre de 90%) avec un grand verre d’eau peu minéralisé.

granions-zinc-acne-inflammatoire-30-ampoules

  • Le Zinc est efficace contre l’acné : VRAI. En amont on observe une action anti-oxydante car le zinc empêche l’accumulation des toxines et lutte contre les radicaux libres (résultat : votre peau est propre et saine, ce qui limite l’apparition des boutons). Le zinc intervient dans le métabolisme de la testostérone et permet ainsi de réguler la sécrétion du sébum. On lui attribue enfin un rôle anti-inflammatoire et cicatrisant. Bien évidemment, à lui seul il ne permet pas de venir à bout de tous les boutons disgracieux mais il s’agit là d’une aide précieuse.
  • Le dosage du zinc est fiable : NUANCE. Le zinc plasmatique (prise de sang) est un bon indice uniquement dans les cas de carence sévère (il est sensible aux états infectieux et inflammatoires, à l’activité physique, à l’âge et au sexe, ainsi qu’au moment du dosage avec un maximum le matin). Quant au zinc urinaire il subit des variations quotidiennes trop importantes pour être prisent en compte.
  • Les compléments multivitaminés sont préconisés en cas de carence : FAUX. Il faut noter que le zinc co-administré avec du fer, calcium ou cuivre peut voir son absorption fortement réduite (phénomène de compétition). Donc en cas de carence avérée je préconise plutôt une prise séparée. Cependant dans le cas d’une faiblesse immunitaire de type syndrome grippal par exemple, il me semble judicieux de préconiser un cocktail vitaminé pour rebooster l’organisme et jouer sur la synergie de l’ensemble des vitamines et minéraux.

nutergia-oligomax-zinc_A

Enfin, voici les allégations autorisées (sur les emballages des compléments alimentaires) par les autorités de santé à l’heure actuelle. Le zinc contribue : au fonctionnement normal des métabolismes (acido-basique, glucidique, des acides gras, des macro nutriments, de la vitamine A), au maintien (des os, de la peau, des cheveux, des ongles, du taux sanguin de testostérone, de la vision) et participe (à une fertilité et reproduction normale, à la protection contre le stress oxydant, aux fonctions cognitives normales, aux fonctions normales du système immunitaire).

Soit des terrains d’applications assez larges, à vous de trouver le votre !! (le but n’est pas de vous effrayer non plus, juste vous rappeler que vu son omniprésence, une carence en Zinc est envisageable face à un état pathologique qui traîne ou après échec d’un traitement conventionnel). En bref, le zinc mérite qu’on s’y intéresse…

un avis à partager ?!?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :