BCBG se débarrasse en douceur des saletés avec des micelles

L’eau micellaire, tout le monde connaît (ou presque, faut-il encore que les dermo-cosmétiques vous intéresse un tant soit peu) et il se distingue par ses propriétés fabuleuses en terme de nettoyant et démaquillant des visages sensibles. Mais savez-vous que depuis peu, face à l’explosion des ventes, les laboratoires l’ont décliné pour en faire une version pour le corps ? les Gels douches micellaires sont nés!

Quel en est le principe ?

Les tensioactifs ou agents de surface sont des molécules d’origine naturelle ou synthétique possédant d’une part une chaîne à caractère lipophile (ou hydrophobe = qui n’aime pas l’eau) et d’autre part un groupement hydrophile (aussi appelé tête polaire qui aime l’eau). Ces composés sont dits amphiphiles, ce qui leur procurent 3 propriétés principales, intéressantes dans notre produit :
un pouvoir mouillant : l’abaissement de la tension interfaciale favorise l’étalement d’un liquide sur une surface. Le gel douche va alors mieux se répartir sur l’ensemble du corps.
un pouvoir solubilisant : les tensioactifs peuvent augmenter la solubilité de certaines matières organiques pratiquement insolubles (les déchets corporels et environnementaux en majorité) dans l’eau, grâce à l’incorporation de ces dernières dans les micelles. La formation de ces micelles n’intervient qu’à partir d’une certaine concentration en tensioactifs, appelée concentration micellaire critique ou CMC.
un pouvoir détergent : qui découle des deux pouvoirs précédents. Le gel douche, une fois bien étaler et émulsionner (mousse) va emprisonner les impuretés de la peau. Par l’action mécanique du rinçage nous allons évacuer ces saletés de notre corps.
Eau micellaire

Le gel douche micellaire

dermo-protecteur de Neutraderm

Promesses labo : nettoie dans le plus grand respect les peaux réactives et sensibles de toute la famille dès la naissance. Grâce à sa formule hautement concentrée en complexe surgraissant, il apaise les sensations d’échauffement et de tiraillement, protège le film hydrolipidique et préserve la barrière cutanée.

• Hypoallergénique.
PH neutre pour la peau.
• Testé sous contrôle dermatologique.
• Sans colorants, sans savon, sans paraben, sans huile minérale, sans phénoxyéthanol et sans méthylisothiazolinone.

Mon avis

Sur le principe des micelles : nous savons que la peau du visage est plus fine et plus sensible que celle du corps, c’est pourquoi il ne faut pas utiliser, de manière générale, un produit destiné pour le corps sur le visage. Mais si nous faisons le cheminement inverse, un produit qui a fait ses preuves sur le visage peut tout a fait être utilisé sur le corps, d’autant plus que pour les peaux fragiles, un rien peu les agresser. Notons que ces dernières années, les laboratoires dermo-cosmétiques privilégient, pour ne pas essuyer les critiques, les tensioactifs naturels plutôt que ceux issus de la pétrochimie (utilisés pour leur rentabilité avant les années 70). En effet, les critères d’écotoxicité et de biodégradabilité ont permis de se diriger vers une conduite éco-responsable. La formule est alors minimaliste et peut ainsi être adapté à l’ensemble de la famille (ne pique pas les yeux!). Le côté hypoallergénique (ne veux pas dire allergie impossible, mais juste que les actifs ont été sélectionné pour minimiser les risques d’allergie). J’ai testé le flacon pompe 1L que je trouve très pratique (facilité d’ouverture et juste dose) sous la douche et économique. L’ajout de glycérine et de Coco-glucoside qui est un dérivé de l’huile de coco permet une action relipidante de la peau, ce qui n’est pas négligeable pour les peaux délicates car celle-ci est apaisée. Seul regret, la présence de Sodium laureth sulfate, je pense utilisé en tant qu’agent moussant peu onéreux dans la formule. Après, j’ose espérer que la concentration est faible car ce composant s’avère extrêmement irritant dès 10% de concentration (je n’est trouvé qu’un pouvoir moussant très limité et aucune irritation cutané notable, alors...). Le parfum léger est agréable, ça sent le propre et on se sent propre après la douche! Perso, je ne l’utilise pas sur le visage (car je ne fais pas ça sous la douche, puis j’ai mes produits favoris pour cela), mais cela ne vous empêche pas (surtout vous mesdames) d’essayer et de m’en faire part (surtout pour savoir si c’est un bon démaquillant! en principe oui… à vérifier!).

gamme-micellaire

2 commentaires sur “BCBG se débarrasse en douceur des saletés avec des micelles

  1. J’ai du mal à comprendre et peut être même à avaler que l’on puisse parler de l’action des micelles en présence d’huile (normalement relipidante, mais, si les micelles font leur travail, éliminée au rinçage) et de Sodium laureth sulfate (tensio actif si bien que l’on ne saura jamais si ce sont les micelles ou ce tensio actif qui nettoient)
    (au passage je pense qu’il est inexact de classer la glycérine chez les « relipidant », c’est un alcool (même si il est au centre de nombreux lipides) avant tout hydratant mais qui a aussi des propriétés tensioactives (là encore, les micelles n’ont qu’à bien se tenir pour démontrer leur action dans cette formule)
    Ou est ce que je me trompe?
    Merci

    J'aime

    • merci pour votre analyse pertinente! A mon avis, les composants huileux sont encapsulés dans les micelles dans la formulation et c’est lors de la douche, avec les mouvements circulaires que nous effectuons que ces micelles libèrent les composés huileux. Ces composés, trouvent alors des récepteurs au niveau cutanée et reconstituent ainsi le film hydro-lipidique (ici encore, l’action mécanique permet une meilleure pénétration des actifs dans les couches cutanées). Les micelles se déforment et se reforment au fur et a mesure de la douche, les composés bénéfiques pour la peau s’y accrochent et les déchets s’y décrochent. Bien évidemment ce n’est jamais la loi du tout ou rien…. c’est ainsi que la peau est nettoyée sans être desséchée, nous avons besoin des lipides pour nous protéger des agressions externes.
      Par ailleurs je suis d’accord avec vous, la glycérine est un actif hydratant et non relipidant (je me suis mal exprimé) par 2 mécanismes : il est humectant (par son pouvoir hygroscopique car ses fonctions alcools permettent de fixer les molécules d’eau et évite ainsi l’évaporation de l’eau au niveau cutanée) et modifie la structure des lipides inter-cornéocytaires pour favoriser la fixation de l’eau. c’est pourquoi la peau est apaisée jusqu’ à 24h.

      J'aime

un avis à partager ?!?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :